Un vin qui naît de la Terre...

Situé à Saint-Pey d’Amens (33), cette minuscule propriété familiale de 3,50 ha se distingue par son terroir unique, implanté en Saint-Emilion. Plantées au pied du coteau de la ‘’Terre Blanche’’, les vignes centenaires jouissent d’un sol argileux et calcaire, riche en crasse de fer, une alchimie atypique qui pare le vin d’une complexité aromatique qu’il a fallu dompter, mesurer et retoucher. Peut-être jusqu’à retrouver au palais cette émotion constante qui le caractérise.

 

L’histoire de Fleur Morange débute à l’aube des années 2000 avec 14 ares de terre et 8 rangs de vignes…

 

 

Un vin qui a une Âme...

C’est l’alliance de la terre et de l’amour. L’alliance d’un ébéniste de Saint-Emilion épousant une fille de viticulteurs qui a grandi au bout des rangs de vignes. Celle d’un métier appris à la lecture d’Emile Peynaud pour devenir l’artisan d’une aventure pittoresque qui démarre en 1999 dans un garage avec une première cuvée de 900 bouteilles.

 

Après une décennie de recherche de perfection, de soins de chaque instant et d’amour inconditionnel, Véronique et Jean-François Julien, les propriétaires du Château La Fleur Morange  ont réussi l’extraordinaire exploit en 2012 de faire entrer ce petit vin de garage dans la cour des Grands Crus Classés Saint-Emilion. Une belle récompense…

 

 

Un petit Château devenu Grand Cru Classé

Désormais, le château La Fleur Morange figure parmi les Grands Crus Classés de Saint-Émilion. Les époux Julien ont su façonner à force d’entêtement et de créativité ce vin unique dont la caractéristique première est de savamment préserver toute la typicité minérale de son terroir. Sa forte minéralité, son côté réglissé dû à son Cabernet Franc, et ses merlots centenaires font naître un vin puissant dont la longueur, l’équilibre, l’émotion constante au palais et le milieu de bouche plein le caractérisent parmi les plus grands vins.

 

 

Le cycle des saisons

Au fil des saisons, les gestes restent précis, il s’agit de suivre la plante. De la taille de l’hiver dépendront la quantité et la qualité des fruits. Puis au printemps, le sol doit être aéré, les bourgeons en trop éliminés et les rameaux soutenus. L’été venu, la découpe des feuilles supérieures apporte une luminosité aux raisins… jusqu’à l’automne quand sonne l’heure des vendanges. Un instant de magie  savamment déterminé par l’instinct et la technologie...

 

N’attendez pas de la vigne beaucoup de vigueur, vous explique Véronique Julien qui préfère un petit rendement prisant la qualité. ‘‘Pour chaque pied de vigne, pas plus de dix grappes, afin que le raisin offre plus de sucre et de couleur... ’’

 

 

Un Grand Cru ‘‘cousu main’’...

Après les vendanges, le raisin est trié grain par grain, et sa vinification requiert une attention de chaque instant. C’est avec la technique de vinification du blanc sur le rouge qu’est réalisé le vin du Château Fleur Morange. Une technique plus complexe, et inédite dans la région des grands Saint-Emilion.

 

Dans le chai minuscule, trônent les cuves tronconiques ultramodernes à doubles parois thermorégulées qui permettent un contrôle très précis des températures pendant toute la durée de fermentation. Une étape qui se travaille lentement avec une dégustation au quotidien pour ne pas perdre le fruit du vin. Il s’agit de prendre son temps... et d’orchestrer un soutirage tout en souplesse, sans choc ni pompage, par le seul phénomène de gravité et ce, grâce aux barriques disposées en hauteur, bénéficiant d’une température idéale et constante.

 

Enfin le travail de l’élevage viendra souligner la finesse et l’élégance du vin. Une étape qui dure deux ans avec un vin en barrique d’où l’on cherche la fermentation malolactique, avec un échantillonnage de toutes les barriques pour en traquer les défauts et non la qualité.

 

De ces étapes essentielles, tout est minutieusement orchestré pour offrir un Grand Cru Classé unique, du ‘‘cousu main’’...

 

 

Un Grand Cru Classé qui se distingue

«Avec une mise en bouche caractérisée par sa longueur, le Château Fleur Morange a su se démarquer parmi les plus grands », souligne Jean-François Julien.

  Production : Fleur Morange Grand Cru Classé : 5000 bouteilles /an

                         Mathilde, vin primeur : 10000 bouteilles / an

HVE_exploitation_noir.png
  • Facebook
  • Instagram
Unknown Track - Unknown Artist
00:00 / 00:00